Articles au hasard

2013

Quelques conseils pour de bonnes bouillettes

Réaliser ses propres bouillettes n'est pas très compliqué si on évite de ne pas mettre n'importe quoi dans nos mélanges.
- 3 ou 4 farines (pas plus)
- un produit sucrant(facultatif, mais les carpes aiment)

Gout et odeur

Pour répondre à cette interrogation, un peu de biologie: Les aliments sont repérés par la carpe à l’aide de sa vue mais aussi et surtout grâce aux terminaisons nerveuses qu’elle possède sur l'ensemble de son corps. Les quatre barbillons, placés autour de la bouche, lui transmettent les messages chimiques dilués dans l’eau, la guidant vers sa nourriture, un peu comme le ferait le flair d’un chien. Animal à sang froid, la carpe doit, pour satisfaire ses besoins énergétiques, trouver dans sa nourriture un certain nombre d’éléments tels que des protéines

Un vent soutenu enrichit l'eau en oxygène et l'on sait que le taux d'oxygène est un facteur important en relation directe avec l'appétit des carpes. Lorsque le vent se lève, c'est plutôt positif car ce vent va pousser bon nombre de poissons dans la direction dans laquelle il souffle. Ce faisant il les rassemble dans un même secteur du plan d'eau.

Duo ou solo

Je vous soumets à titre de réflexions quelques remarqes sur la pêche en solo ou en équipe. Celà n'engage que moi mais celà peut donner quelques idées...

D'abord et avant tout, on ne pêche pas partout en solo. Surtout s'il y a des nuits à la clef... J'ai habité très longtemps en région parisienne, les carpiste du coin me comprendront aisément, ceux d'autres grandes villes aussi. Ce n'est pas n'importe où et ce n'est surtout pas quand on débute... Il y a beaucoup trop de chose à savoir maitriser avant de se lancer dans le grand bain tout seul.

Pour sonder un poste, il suffit de projeter à l'aide d'une canne à carpe, un ensemble composé d'un marqueur/sondeur et d'un plomb de 110grs directement sur le coup. Le marqueur/sondeur est une sorte de flotteur avec un émerillon d'un côté et une partie colorée de l'autre.

 

 

ll.......

Les articles de carpe & eau

Appetit de carpe

Je pense personnellement que la carpe passe l'essentiel de son temps à rechercher de la nourriture. Pour celà, elle fouille les sédiments à la recherche de mets qui lui apporteront vitamines, minéraux et oligo-éléments dont elle a besoin pour croître et survivre.

Cette nourriture est diverse et notre poisson favori n'hésite pas à manger des choses inconsommables pour nous comme: des poissons morts en putréfaction, des fientes de canard ou de mouettes, des végétaux en décomposition, etc. Elle filtre aussi beaucoup de vase à la recherche d'éléments commestible et de ce fait en ingère pas mal.
C'est dailleurs un complémént indispensable à son régime alimentaire car elle contient des bactéries qui l'aide à digérer. Les carpes sont extrêmement "carmivore" et s'adaptent à la nourriture naturelle présente en fonction des saisons.

appats carpeAu printemps elle se goinfre littéralement d'alevins, de têtards, etc. Les écrevisses, les dreissennes, limnées, corbicules, gammares, zooplancton, tubifex et autres larves d'insectes font partie de son régime alimentaire tout au long de l'année (ce qui explique certainement l'éfficacité des bouillettes carnées)et elle consomme également des végétaux principalement au printemps où elle broute et suce les jeunes pousses pour y récupérer les petits invertébrés qui s'en nourrissent.
La carpe ne possède pas d'estomac, seulement un intestin, ce qui fait que son système de digestion est imparfait. La carpe doit ingérer des quantités folles d'aliments indispensables à sa survie et à sa croissance. La carpe ne développe sa masse musculaire qu'à raison d'a peine 40% de ce qu'elle avale.

En rapport de ce qu'elle mange, la carpe grossit donc relativement peu ce qui la conduit à passer le plus clair de son existence à rechercher de quoi manger et le reste du temps à "digérer" toute cette nourriture. On dit que les carpes peuvent rester longtemps sans manger, c'est certainement vrai pour... nos appâts...

Mais il est démontré qu'elles continuent à s'alimenter quoi qu'il arrive et qu'elles font preuve de beaucoup d'opportunisme. Ainsi lorsqu'elles dénichent une poche de substrat mou contenant une bonne quantité de vers de vase et de larves diverses, elles se concentrent sur ce type d'alimentation et on peut facilement en conclure qu'elles ont cessé de s'alimenter, mais il n'en est rien! Leur besoins vitaux les oblige de toute façon à se nourrir quelque soit la saison et ceci même sous une couche de glace recouvrant un plan d'eau sur sa totalité.

moule d eau douce