Articles au hasard

2013

Gout et odeur

Pour répondre à cette interrogation, un peu de biologie: Les aliments sont repérés par la carpe à l’aide de sa vue mais aussi et surtout grâce aux terminaisons nerveuses qu’elle possède sur l'ensemble de son corps. Les quatre barbillons, placés autour de la bouche, lui transmettent les messages chimiques dilués dans l’eau, la guidant vers sa nourriture, un peu comme le ferait le flair d’un chien. Animal à sang froid, la carpe doit, pour satisfaire ses besoins énergétiques, trouver dans sa nourriture un certain nombre d’éléments tels que des protéines

Un vent soutenu enrichit l'eau en oxygène et l'on sait que le taux d'oxygène est un facteur important en relation directe avec l'appétit des carpes. Lorsque le vent se lève, c'est plutôt positif car ce vent va pousser bon nombre de poissons dans la direction dans laquelle il souffle. Ce faisant il les rassemble dans un même secteur du plan d'eau.


 

 

ll.......

Les articles de carpe & eau

Ou trouver les carpes

En fonction de la saison, les poissons et plus particulièrement les carpes ne se tiennent pas toujours au même endroit, ni ne se nourrissent pas des mêmes aliments. Au printemps le poisson se tient généralement, en tout début de saison tout au moins, près des îles et des obstacles immergés. Elles fixent d’avantage leur attention sur les grands crustacés benthiques comme les écrevisses ou les moules d'eau douce(en plein développement à cette période de l’année), constituant ainsi une forte réserve de protéines animales, indispensables pour appréhender la période de frai et l'annonce de l’été.

 

En période estivale, les fortes chaleurs vont entraîner une baisse du taux d’oxygène dissout dans l'eau, les carpes rechercheront plutôt la proximité des végétaux (qui produisent de l’oxygène la journée), ainsi que la faune spécifique qui vit en ces lieux (limnées, petits crustacés, etc.). L'été, le poisson visite d'avantage les parties les moins profondes et les postes amorcés par les pêcheurs au coup, n'hésitant pas à se rapprocher très près des bordures durant la nuit. En automne elles adopteront un régime géographiquement variable, intensifiant leurs périodes d'activité alimentaire et élargissant leur secteur de recherche à l'ensemble du plan d'eau.

 

Elles reconstitueront ainsi leurs réserves, avant d’effectuer un retour progressif vers un régime moins intense, voire inexistant. En hiver les faibles températures vont conduire les carpes à se tourner vers un régime particulier, composé d'éléments benthiques comme les larves et les invertébrés. En dessous de 8°C, elles cesseront même toute forme d'activité alimentaire, ne vivant alors que sur les réserves effectuées durant l'automne. Durant la saison froide, il faudra parfois aller les chercher en plein milieu du plan d'eau ou encore aux abords des fosses ou des zones de tenue d'où elles ne sortiront que très rarement pour chercher à s'alimenter! Au sortir de cette période, elles reviendront progressivement à un régime plus équilibré au fur et à mesure du réveil de la nature.