Articles au hasard

2013

Peche en hivers

Depuis toujours, il était assez commun de croire peche de la carpe en hiversque les carpes ne se nourrissaient plus durant tout l'hiver et même qu'elles s'enfouissaient dans le vase jusqu'au printemps suivant. Donc, dès les premiers signes annonciateurs de la saison froide, les pêcheurs avaient pris l'habitude de remiser leur matériel de pêche au garage, en attendant des jours meilleurs. L'avènement la pêche de la carpe aux techniques modernes dans les années 80 fit découvrir aux pêcheurs Français

Comment amorcer

ll n'existe pas une seule et unique façon d'amorcer, mais plusieurs techniques mais amorcage carped'amorçages différentes qui vont varier les unes des autres en fonction des conditions de pêche rencontrées. On n'aborde en effet pas de la même façon un étang, un canal, une gravière, un réservoir ou encore un grand lac de barrage. D'autes facteurs entrent encore en ligne de compte comme par exemple

Essayons de bien nous tenir

carpiste tenez vous bien

 

 

 

Notre comportement est ' il toujours en accord avec l'image carpiste que nous nous targuons de véhiculer? Car respecter les poissons , parfois pour se donner bonne conscience , ne suffit pas à faire de nous des pêcheurs fréquentables. rassurez vous je n'ai rien d'un moraliste , ni d'un gardien de l'ordre et encore moins d'un partisan du " politiquement correct ".

 

Sauts de carpes

Les carpes qui sont habituellement considérées comme des poissons plutôt discrets, n'en finissent pas de trahir leur présence par de nombreux sauts, à la fois bruyants et visibles de tous. Quelles sont donc les raisons qui les poussent à se manifester ainsi? David Tartaglione dans son excellent livre "Secrets de carpes " tente de répondre à cette interrogation en classant les différents sauts de carpes en 4 catégories:

 

 

ll.......

Les articles de carpe & eau

Pecher la carpe en hivers

Pêche de la carpe en hivers

Depuis toujours, il était assez commun de croire que les carpes ne se nourrissaient plus durant tout l'hiver et même qu'elles s'enfouissaient dans le vase jusqu'au printemps suivant. Donc, dès les premiers signes annonciateurs de la saison froide, les pêcheurs avaient pris l'habitude de remiser leur matériel de pêche au garage, en attendant des jours meilleurs. L'avènement la pêche de la carpe aux techniques modernes dans les années 80 fit découvrir aux pêcheurs Français que leurs homologues d'outre Manche continuaient à pêcher la carpe tout au long de l'année avec succès. Bien sûr bien peu d'entre nous s'aventurent au bord de l'eau en plein hiver pour la plus grande joie de quelques courageux qui osent braver le froid, la pluie serrée ou encore le vent glacial de l'hiver. Pour les carpes, quatre mois dans une eau à + ou - 5° c'est dur, les fonds deviennent stériles, les écrevisses se terrent sous les berges, les algues sont en putréfaction et la faune est rare, la nourriture naturelle si abondante durant l'été a tout simplement disparu. Alors comment font- elles pour passer cette longue période de froid avec si peu de nourriture Tout d'abord, elles utilisent les réserves accumulées durant toute la saison automnale et stockées dans leur organisme pour faire face aux besoins vitaux indispensables à leur survie. Ensuite elles vont résider le plus clair de leur temps dans des lieux où la nourriture naturelle reste tout de même présente durant la saison froide(branches immergées, végétaux abritant crustacés, coquillages, etc.)

1. Connaître ces zones de tenue hivernales est donc un des premiers points importants Pour ne pas épuiser la totalité de ces réserves en nourriture naturelle, elle vont profiter des périodes ensoleillées pour rayonner tout autour de ces zones et essayer de trouver de quoi manger. Il leur faudra s'alimenter de tout ce qu'elles trouveront, mais pas question pour autant de parcourir de grandes distances, car le but ultime est avant tout d'économiser au maximum leur énergie.

2. Choisir les journées de beau temps est le second point très important pour aborder la pêche de la carpe en hiver. Les carpes ont un système digestif incomplet. Plus la température ambiante est basse, plus la durée de la digestion est lente. Il leur faut parfois 48h pour digérer ce qu'il peut éliminer en quelques minutes l'été!

3. Proposer des appâts de petite taille et facilement assimilables comme du maïs doux ou quelques micro-bouillettes roulées sur une base végétale que l'on peut renforcer avec du Robin Red(apétant) distillés avec parcimonie tout autour de cette zone est à préférer à de gros appâts trop riches et gras. En rivière et en fleuvepeche de la carpe en hiver, la donne est un peu différente car à cause du courant, les carpes sont en peche de la carpe en hiversperpétuel mouvement, et doivent donc brûler des calories en permanence! Comparé à leurs cousines des eaux closes, les carpes de rivières sont considérées comme des forces de la nature. Toutefois les températures en eau courante descendent rarement sous les 5° et il est donc plus facile pour elles de survivre dans leur environnement. Malgré tout, pour résister au courant elles doivent consommer de l'énergie et puiser en permanence dans leurs réserves de graisses faites à l'automne! Pour survivre, elles doivent donc s'alimenter quotidiennement. Je trouve personnellement qu'en rivière, la pêche est plus facile à la morte saison car le poisson arrête ses va et vient et il est plus facile à tenir sur un coup! Nous savons la carpe paresseuse et l'hiver venu, le poisson va donc chercher à réduire ses efforts. Prospecter les anses peu profondes, les bras morts ensoleillés, les fosses, les plats à l'arrière les piles de ponts ou encore les intérieurs de virages où le courant est porteur, toutes les zones où le poisson se tiendra afin d'arrêter de lutter contre le courant! Au niveau des appâts, comme dans les plans d'eau aux eaux calmes, le maïs doux reste une valeur sûre, en dépit de son manque de sélectivité auprès des poissons blancs. Les micro-bouillettes (base végétale + Robin Red) de 12 à 15mm de diamètre sont particulièrement redoutables, de même que les pellets(toujours à base de farines végétales) utilisées en eschage et déposées sur un lit de micro-pellets végétaux. peche en hiver