Articles au hasard

2013

Ou ltrouver les carpes

En fonction de la saison, les poissons et plus particulièrement les carpes ne se tiennent pas toujours festin de carpeau même endroit, ni ne se nourrissent pas des mêmes aliments. Au printemps le poisson se tient généralement, en tout début de saison tout au moins, près des îles et des obstacles immergés.

Gout et odeur

Pour répondre à cette interrogation, un peu de biologie: Les aliments sont repérés par la carpe à l’aide de sa vue mais aussi et surtout grâce aux terminaisons nerveuses qu’elle possède sur l'ensemble de son corps. Les quatre barbillons, placés autour de la bouche, lui transmettent les messages chimiques dilués dans l’eau, la guidant vers sa nourriture, un peu comme le ferait le flair d’un chien. Animal à sang froid, la carpe doit, pour satisfaire ses besoins énergétiques, trouver dans sa nourriture un certain nombre d’éléments tels que des protéines

Un vent soutenu enrichit l'eau en oxygène et l'on sait que le taux d'oxygène est un facteur important en relation directe avec l'appétit des carpes. Lorsque le vent se lève, c'est plutôt positif car ce vent va pousser bon nombre de poissons dans la direction dans laquelle il souffle. Ce faisant il les rassemble dans un même secteur du plan d'eau.


 

 

ll.......

Les articles de carpe & eau

Pourquoi les carpes saut-elles ?

Les carpes qui sont habituellement considérées comme des poissons plutôt discrets, n'en finissent pas de trahir leur présence par de nombreux sauts, à la fois bruyants et visibles de tous. Quelles sont donc les raisons qui les poussent à se manifester ainsi? David Tartaglione dans son excellent livre "Secrets de carpes " tente de répondre à cette interrogation en classant les différents sauts de carpes en 4 catégories:

1. Les sauts ou la carpe sort aux trois quarts de l'eau et retombe sur le côté, qui sont dus au besoin qu'elle a de se débarrasser des nombreux parasites qui couvre son corps ou bien d'expulser les oeufs non pondus de ses entrailles.

2. Les sauts ou le poisson va sortir entièrement à la verticale et se laisser retomber dans la même position, qui semble être du au besoin qu'il a de se nettoyer les branchies après avoir fouillé des fonds vaseux et/ou boueux.

3. Les sauts ou le poisson va sortir juste la queue en la faisant claquer violemment à la surface de l'eau qui serait plutôt du, soit à un besoin qu'elle aurait d'expulser des gaz formés par une fermentation de la nourriture ingérée précédemment, soit à une manifestation de joie et de plaisir réalisée tout simplement pour s'amuser.

4. Les marsouinages, qui ne sont pas vraiment des sauts mais plutôt des manifestations discrètes des carpes, qui viennent effleurer la surface de l'eau avec leurs bouches pour y aspirer de l'air. Ce phénomène serait du à un manque d'oxygène dissout dans l'eau, qu'elle rechercherait près de la surface. Il existe aussi une autre hypothèse, qui consiste à penser qu'elles cherchent ainsi, à la manière d'autres animaux, à marquer leur territoire en effectuant des sauts répétés, prévenant ainsi les autres carpes présentes dans les parages que cette zone d'alimentation lui appartient.

Alors, les carpes sautent-elles pour se débarrasser des parasites, pour faciliter leur digestion en expulsant des gaz dus à la fermentation de certains aliments (d’origine protéique), pour s'oxygéner, pour jouer ou bien tout simplement pour marquer son territoire? Nul ne le sait, mais une chose est certaine, c'est que ces sauts ponctuent le plus souvent une période d’activité alimentaire intense. C'est pourquoi une canne placée judicieusement sur cette zone a de grandes chances de rapporter au pêcheur opportuniste un ou deux poissons "bonus".